Home

CONCHYLINET
EN
FR
Bienvenue sur Conchylinet

Avertissements

Contact


Username
Password

Best viewed at 1024 x 768
Optimized for Mozilla Firefox
You are running an undetermined browser.

Conchylinet v.2.9 - 2014-04-16
1360392 visits since Jan. 2007.

Nettoyer les coquilles

C'est la partie la plus ennuyeuse de mon point de vue. Cependant il ne faut pas se décourager car le nettoyage des coquilles est indispensable pour avoir une belle collection. Et, qui plus est, le nettoyage peut être nécéssaire pour pouvoir identifier correctement les espèces.

Retirer l'animal

Quand les coquillages sont ramassés vivants, l'animal se trouve encore dans sa coquille. Même quand ils sont ramassés sur la plage, les coquilles peuvent encore abriter des fragments de chair à l'intérieur.
Donc la première chose à faire est d'ôter la chair de la coquille, et il y a plusieurs façons d'y arriver:

    - Laisser pourrir l'animal, si vous pouvez laisser le coquillage dans un endroit tempéré et humide, la chair commencera à pourrir et à s'autodigérer. Après quelques jours l'odeur sera insupportable mais en rinçant la coquille avec un jet d'eau sous pression dirigé sur l'ouverture du coquillage (un tuyau de jardin le fera très bien), la chair liquéfiée sera chassée de la coquille.
    - Cuisson à l'eau bouillante: Comme si vous souhaitiez cuire le coquillage, le placer dans l'eau bouillante pendant une durée qui dépend de la taille de l'animal. Cette technique fonctionne très bien avec les bivalves qui s'ouvriront pendant la cuisson, pour les gastropodes utiliser un outil en forme de crochet pour retirer l'animal. Il se peut que des fragments reste coincés, dans ces cas-là, utiliser un autre moyen pour ôter complètement l'animal.
    - Congélation: J'ai lu que cette technique était possible, mais je n'ai jamais réussi à vider un coquillage ainsi. Il parait qu'après un certain nombre de congélation-décongélation on peut retirer facilement l'animal, tout comme après cuisson. L'avantage par rapport à la cuisson est de ne pas risquer de dégrader la coquille par la chaleur.
    - Utilisation de produits chimiques : L'alcool ou le formol peuvent être utilisés. Une fois que le coquillage a baigné pendant quelques jours dans l'une ou l'autre de ces solutions (c'est plus rapide avec du formol), le laisser à l'air où il se déssèchera complètement sans laisser d'odeur nauséabonde.
    - Eau de Javel : L'eau de Javel concentrée peut être utiliser pour dissoudre des restes d'animal coincé à l'intérieur des coquilles de gastéropode. Verser l'eau de Javel de sorte qu'elle atteigne le fond de la spire. Laisser agir pendant quelques heures. Ensuite rincer abondamment la coquille. Répéter l'opération si nécessaire. Attention à ne pas utiliser ce procédé avec les coquilles brillantes comme les porcelaines ou les olives car l'eau de Javel détériore définitivement la couche superficielle de ces coquillages.

quelques outils

Supprimer les dépôts d'algues

Cela se fait assez facilement.
Dans un premier temps enlever un maximum de dépôts avec n'importe quel outil qui ne raye pas la coquille (brosse à dent, éponge, etc.).
Quand le plus gros a été nettoyé, un bain à l'eau de Javel finira d'éliminer ces dépôts, agiter éventuellement de temps en temps pour accélérer le processus. Simultanément, cela finira de dissoudre les parties de chair qui peuvent être restées à l'intérieur. Même avertissement que précédemment, n'utiliser pas l'eau de Javel avec les coquilles brillantes car cela laisserait des tâches.
A ce stade vous devriez vous retrouvez avec une coquille propre avec éventuellement plus que des dépôts ou des incrustations calcaires.

Oter les dépôts calcaires

La première chose à faire est d'essayer d'ôter ces dépôts mécaniquement, l'utilisation d'un outil metallique en forme de crochet peut suffire à décoller les plaques de calcaire. Porter de préférence des lunettes de protection tout en faisant cela pour éviter de recevoir des projections dans les yeux. Faire aussi attention à ne pas rayer la coquille.
Si les incrustations sont trop tenaces alors il est possible de les dissoudre avec des solutions chimiques (acides ou vinaigre). Faire attention avec les acides car ces produits sont corrosifs. Essayer d'appliquer ces produits uniquement sur les dépôts et dans tout les cas, limiter la durée des bains car le coquillage peut aussi être endommagé par ces produits.

Finir le traitement en savonnant et en rincant abondamment la coquille. Laisser ensuite sécher à l'abri de la lumière du soleil.

Conus ebraeus échoués Après retrait des incrustations calcaires Après le bain d'eau de Javel
Coquilles de Conus ebraeus
lors de leur ramassage
Après le retrait des incrustations calcaires
avec un crochet métallique
Et les mêmes coquilles après le bain de Javel
qui a dissout le periostracum et les dépôts d'algues

Suite: Identification

Home