Home

CONCHYLINET
EN
FR
Bienvenue sur Conchylinet

Avertissements

Contact


Username
Password

Best viewed at 1024 x 768
Optimized for Mozilla Firefox
You are running an undetermined browser.

Conchylinet v.2.9 - 2014-04-16
1360409 visits since Jan. 2007.

Identification des espèces

L'identification de vos trouvailles est l'étape suivante pour monter votre collection.

3 règles à respecter pour bien identifier vos coquillages

En suivant ces quelques règles, vous vous faciliterez le travail d'identification:

    -1- Disposer de données exactes sur la provenance des coquilles.
La provenance ainsi que les conditions de collecte sont très importantes, la première raison est que des specimens peuvent être très semblables tout en étant de provinces différentes. En outre, la plupart des collectionneurs ne donneront pas autant de valeur à un coquillages dont les origines sont inconnues ou floues. Ceci est d'autant plus vrai lorsque l'on souhaite faire une collection plus scientifique qu'ornementale, ce qui est le cas de Conchylinet. Cependant, personne ne peut être sûr à 100% des données fournies avec un coquillage à moins qu'elles n'aient été collectées par le collectionneur lui-même. En général les collectionneurs sérieux conservent précieusement les données sur leurs coquilles même si ils peuvent être réticents à les fournir dans leur intégralité.

    -2- Avoir des coquillages en bon état.
Il va de soit que l'identification sera plus facile si le coquillage est en bon état. En général, un éclat de coquillage vaut mieux qu'un specimen entier mais très usé. Il sera possible d'identifier des espèces à partir d'un éclat avec encore ses coloris et ses sculptures, mais cela sera beaucoup moins évident avec un spécimen complètement blanchi et lissé.

    -3- Avoir plusieurs spécimens d'une espèce.
Il vaut mieux avoir plusieurs exemplaires qu'un seul car cela permet de couvrir les variations individuelles. Ceci est particulièrement vrai avec les espèces ou les familles qui se ressemblent beaucoup (certains Cerithiums, quelques complexes de Conus, beaucoup de genre de bivalve, etc.). Cependant, prenez garde à limiter les prélèvements de coquillages vivants. Laissez donc les espèces déjà obtenues ainsi que celles qui peuvent être identifiées dans leur milieu.


Utilisation des livres, guides et autres manuels

Guides Pour identifier les espèces, rien de tel que quelques bon ouvrages illustrés. L'utilisation de plusieurs ouvrages est même recommandée car cela permet de disposer de plusieurs illustrations pour une même espèce; chose souvent utile car une même espèce peut présenter de forte variations. De plus, avec plusieurs manuels, il est possible de vérifier l'identification faite dans un premier avec un deuxième.

Petit à petit, en s'habituant à connaître des espèces, il sera de plus en plus rapide et facile de trouver l'identité d'un spécimen, à terme les livres ne serviront que pour identifier les espèces peu fréquentes.

Internet, la référence qui grandit

De nos jours, Internet est une bonne solution pour identifier les coquillages. Cela est désormais possible grâce à la démocratisation du haut-débit et grâce à la chute du prix des appareils photo numériques. A présent, il est très simple de montrer ses photos, touver des sites Internet, partager des informations sur les forums... et c'est très bien !
N'hésitez pas à utiliser les moteurs de recherche pour découvrir les sites de coquillages ou bien pour trouver des photographies qui vous aideront à identifier vos espèces. Tout en surfant, n'oubliez pas que n'importe qui peut apporter des informations sur la Toile et que personne n'est infaillible, donc vérifiez toute information avant de l'accepter.


La Taxonomie, la discipline qui classe et nomme les êtres vivants

Cette discipline, initiée au 18e siècle par Carl Linnaeus, donne les règles et le cadre à respecter pour décrire les espèces. La taxonomie binomiale latine est en vigueur depuis ce temps là. Les espèces sont référencées par un nom de Genre suivi d'un nom d'espèce à consonance latine.

Le problème, ou plutôt le fait, est que la connaissance évolue, il en va aussi des méthodes de détermination des espèces. De fait, la taxonomie bouge sans arrêt. Ainsi, de nombreux synonymes existent, c'est à dire qu'une même espèce peut être décrites par différents noms en fonction des textes. Dans ces cas là le mieux est de s'en tenir à un nom et de conserver la trace des synonymes, par exemple en annotant les ouvrages par le nom d'espèce que vous avez retenu.

Aussi, au début, je vous suggère de ne pas prêter attention aux sous-espèces ou aux formes qui peuvent compléter un nom d'espèces. Ces additions servent éventuellement aux collectionneurs mais n'ont aucune valeur scientifique. De plus en suivant cette voie là, on pourrait finir par donner un nom à chaque individu.
Linnaeus
Carl Linnaeus (Carl von Linné)

Next: Rangement et conservation

Home